Plus si @ffinités !

Retrouver les informations liées à l’annulation des spectacles du mois de novembre en cliquant ici

- Résidence d’artiste-

Résidence du Groupe Vertigo

Publié le
mercredi 7 octobre 2020

Article rédigé par Joséphine du groupe des AJT :

En cette fin de mois de septembre 2020, le Théâtre du Pays de Morlaix a accueilli en résidence de création la Compagnie Vertigo. Cette dernière élabore son prochain spectacle, Artemisia Gentileschi, pièce au cadre temporel ancien, le XVIIe siècle, mais qui aborde un sujet très actuel : celui du difficile procès qui suit un viol, procès où violeur et victime opposent parole contre parole, où la victime peine à faire entendre sa voix face à un violeur qui nie en bloc...
Les Ambassadeurs Jeunes du Théâtre (AJT) ont pu assister à une des premières répétitions et interroger comédiens, metteur en scène et techniciens. Ils ont ainsi observé en immersion le travail effectué pour concevoir une pièce : durant la répétition, les répliques s’enchaînent, parfois le metteur en scène arrête un(e) comédien(ne) pour corriger un regard, une intonation... Chaque geste, chaque parole a son importance sur le plateau, et c’est le metteur en scène qui guide le jeu des acteurs mais qui décide aussi des moindres détails : il a en mains les clés de la pièce. Les AJT ont donc découvert les prémices de création d’une pièce qu’ils ont hâte de venir applaudir au Théâtre du Pays de Morlaix durant la saison 2021-2022 !

Article rédigé par Augustin du groupe des AJT :

Le Théâtre du Pays de Morlaix a accueilli en résidence la compagnie Vertigo la semaine du 21 au 25 septembre 2020. La compagnie Vertigo déjà célèbre à Morlaix pour sa pièce Pronom en 2019, s’est lancée dans un nouveau processus de création. Les Ambassadeurs Jeunes Théâtre (AJT) ont assisté à quelques heures de cette résidence le mercredi 23 septembre : ces derniers ont pu participer à des moments privilégiés avec l’ensemble de la troupe sous la direction du metteur en scène Guillaume Doucet.

Après avoir assisté à une « avant première » (très précoce puisque le spectacle ne sera pas finalisé avant le festival d’Avignon en 2021), les AJT ont mené des interviews, toujours sous forme de capsules vidéos avec le metteur en scène où il a été question du cheminement de la pièce de l’idée à sa concrétisation, avec la comédienne Chloé Vivarès, qui tient le rôle principal de cette nouvelle création dont le titre n’est pas encore fixé, où il a été question du fond de l’histoire avec une mise en perspective par rapport à l’actualité et à la capacité d’un événement historique à faire écho à la situation contemporaine.

La trame de l’histoire se déroule au début du XVIIe siècle en Italie alors en pleine Renaissance où le mécénat est roi. Se basant sur des archives conservées donc sur des faits réels, la compagnie remet en lumière le procès du peintre Agostino Tassi accusé d’avoir violé la peintre Artemisia Gentileschi. Mais l’accusé, protégé par le Pape, décrédibilise le crime qui lui est reproché. Pourtant, Artemisia Gentileschi utilise ses peintures pour montrer que depuis son viol, on peut identifier une rupture dans sa manière de peindre, par les thèmes qu’elle exploite...

Enfin, les AJT se sont intéressés à l’aspect plus technique du spectacle en questionnant les deux personnes responsables des sons et lumières (Maxime et Nolwenn) en mettant l’accent sur l’orientation pour accéder à ces métiers. Nous vous invitons à retrouver ces trois interviews enrichissantes sur le compte Instagram des AJT https://www.instagram.com/les_ajtmx/ et à d’ores et déjà vous préparer à voir la nouvelle pièce du groupe Vertigo qui sera nous l’espérons de retour dans un an au Théâtre du Pays de Morlaix.

Portfolio

Toutes les brèves